Les membres | Les doctorants

Serge Escots

SE

Etudiant en thèse sous la direction de Jean Lassègue

Titre de la thèse

  • Anthropologie sémiotique des usages de psychotropes

 

Présentation de la thèse

Le projet de cette thèse vise à clarifier dans la perspective de l’anthropologie ce que les sociétés contemporaines désignent par « usage de drogue » et par conséquent à quels types d’objets, d’expériences et de pratiques sociales sont référés ces usages. Les travaux anthropologiques ne fournissent pas à proprement parler de définition opératoire de « l’usage de drogue ». Ni la sociologie de la déviance (Ogien A., 1995 et 2000) qui circonscris l’usage de drogue en référence aux cadres normatifs des psychotropes dans une société (Becker H., 2001), ni les définitions médico-pharmacologiques qui classent ces psychotropes en fonction de leurs propriétés, ne suffisent à rendre compte de l’expérience à la fois individuelle et collective de « l’usage de drogue ». Si nous disposons avec la notion de « fuitage pharmaceutique » (pharmaceutical leakage) (Lovell, 2008) du concept le plus abouti pour décrire le processus, d’un point de vue anthropologique, nous ne disposons pas de cadre épistémologique pour expliquer pourquoi et comment un médicament devient une drogue. Il nous manque le point de vue intérieur de ceux par qui s’opère la transformation et le contexte anthropologique dans lequel celle-ci s’inscrit. En l’absence d’une compréhension des logiques symboliques qui tiennent ensemble, les dynamiques d’effets neuropharmacologiques particuliers d’un psychotrope, l’expérience singulière du consommateur et l’inscription sociale de l’usage, il est difficile de comprendre le sens d’un « usage de drogue ».

La Buprénorphine Haut Dosage (BHD) commercialisé sous la dénomination de Subutex® est un exemple contemporain de cette transformation. Ce n’est pas le premier, l’opium à la charnière du XVIIIe et du XIXe siècle en occident est de ce point de vue un cas paradigmatique. À ce moment, un rapport nouveau avec les psychotropes s’est constitué. Imperceptiblement, passant de l’usage des « drogues médicales » vers une exploration du monde intérieur, un bouleversement s’opère : celui de la subjectivité (Vigarello, 1991).

Nous savons depuis Lévi-Strauss que l’effet d’un psychotrope est déterminé à la fois par des propriétés pharmacologiques et de la culture incorporée (Lévi-Strauss, 1970). Le langage est un des vecteurs de cette incorporation. Lors de la mise sur le marché de la BHD en France, une sémiotique médicale telle qu’elle s’est manifestée dans les expressions publiques pharmacologiques ou médicales, des administrations sanitaires et dans les débats politico-médiatiques, a structuré le champ phénoménologique des pratiques des consommateurs de « drogues » et des acteurs de santé. L’enquête ethnographique montre qu’à partir de fragments de discours publics se construisent des sémiotiques particulières qui s’articulent aux pratiques déjà présentes chez les consommateurs produisant à leur tour de nouveaux discours et de nouvelles pratiques. Une transformation s’est opéré : le symbole de médicament pour toxicomane s’est dédoublé en symbole de drogue.

Dès lors, il est légitime de s’interroger si la transformation de l’usage thérapeutique en usage de drogue est la seule transformation symbolique possible dans le champ sémiotique des usages de psychotropes ? En nous appuyant sur le cadre épistémologique que nous offre l’anthropologie sémiotique (Lassègue, Rosenthal, Visetti, 2009), et notamment la notion de forme symbolique, nous montrerons que l’émergence d’une modalité nouvelle d’usage de psychotrope résulte d’une transformation symbolique d’une autre forme d’usage. L’analyse des travaux anthropologiques, ethnographiques, historiques et littéraires sur les usages de psychotropes devrait permettre de montrer que le rapport d’homo sapiens aux substances modificatrices des états neurophysiologiques s’organise à partir de transformation de formes symboliques transdomaniales appartenant à des activités chamaniques, religieuses, sociales, médicales, scientifiques, technologiques, artistiques, économiques, politiques, médiatiques…

 

Intérêts de recherche

  • Sémiotique, ethnologie du contemporain, anthropologie clinique.

 

Formations universitaires

2002-2003

  • Diplôme d’études approfondies, spécialité : anthropologie sociale et historique de l’Europe, mention très bien.
    Mémoire : « Du médicament à la drogue. Usages non substitutifs de la buprénorphine haut dosage. »
    – sous le direction de Jean-Pierre Albert/EHESS.

1997-2001

  • Diplôme de l’école – EHESS
    Mémoire : « Les caves en pays nantais : une fabrique du vive ensemble. Histoire des transformations et fonctions d’une pratique sociale entre tradition et modernité. »
    – sous le direction de Daniel Fabre/EHESS.

 

Formation complémentaire

1997-2000

  • Post-formation en thérapie familiale et approche systémique. Institut de la Famille de Toulouse.

1989-1992

  • Cycle de formation en thérapie familiale et approche systémique. Institut de la Famille de Toulouse. 

1985-1988

  • Diplôme d’État d’Éducateur Spécialisé. IRFCESS Saint-Simon Toulouse.

 

 

Principales publications et communications

 

2013

  • Serge Escots, Guillaume Sudérie : Revue de la littérature : Femmes et Addictions, Paris : Fédération Addiction, janvier 2013. Lien

2012

  • « Approche socio-anthropologique des ‘mésusages’ et des pharmacodépendances chez les ‘usagers de drogues’ », Expertise collective INSERM, Médicaments psychotropes, consommations et pharmacodépendances, INSERM, octobre 2012. Lien

  • Serge Escots, Jean-Pierre Couteron : « Qu’est-ce que le risque ? », in A. Morel, P. Chappard, J.-P. Couteron (dir.), L’Aide-mémoire de la réduction des risques en addictologie. Paris : Dunod, 2012.

  • « Technologies de l’information et de la communication, de nouveaux défis pour la professionnalisation de l’accueil familial », intervention aux 21èmes Journées d’étude nationales de l’Association nationale des Placements familiaux « placement-familial@TIC-en-pratique.bzh », 28 septembre 2012, actes à paraître.

2011

  • « « La thérapie familiale comme espaces narratifs pour les familles contemporaines. Apport de la sémiotique à une anthropologie clinique des systèmes humains », Thérapie familiale, Genève, 2011/2 vol 32 : 293–314. Lien

  • « Mondes contemporains, être parents, nouveaux symptômes de l’enfance et de l’adolescence : intérêts du travail avec les familles », intervention au colloque du CITFA « Un autre regard pour d’autres pratiques » avec le Pr. Guy Ausloos, 10 mai 2011. Lien

2010

  • Serge Escots, Catherine Reynaud-Maurupt, Agnès Cadet-Taïrou : « La cocaïne et la diffusion de ses usages », in Jean-Michel Costes (dir.) Les usages de drogues illicites en France depuis 1999 vus au travers du dispositif TREND, OFDT, 2010 : 51-61. Lien

  • Abdalla Toufik, Serge Escots, Agnès Cadet-Taïrou : « La transformation des usages de drogues liée à la diffusion des traitements de substitution aux opiacés », in Jean-Michel Costes (dir.) Les usages de drogues illicites en France depuis 1999 vus au travers du dispositif TREND, OFDT, 2010 : 10-25. Lien

  • Serge Escots, Guillaume Sudérie : Usages problématiques de cocaïne/crack, quelles interventions pour quelles demandes ?, rapport de recherche, OFDT, 2010. Lien

  • Sandrine Fournier, Serge Escots : Homosexualité masculine et usages de substances psychoactives en contextes festifs gais, rapport de recherche, OFDT, 2010. Lien

  • « L’intime dans la relation d’aide », intervention au colloque du CITFA « L’intime » avec Robert Neuburger, 29 avril 2010. Lien

  • « Du mythe de la “bonne famille” à celui de la “professionnelle compétente”. De la professionnalisation des assistants familiaux à la professionnalisation de l’accueil familial », intervention aux 19èmes Journées d’étude de l’Association nationale des Placements familiaux. Lien

2009

  • « Les stratégies de prise en charge des consommateurs de cocaïne », communication dans le cadre d’une audition auprès de la Haute Autorité pour la Santé (HAS).

  • « Famille, narrations contemporaines et thérapies », intervention au colloque du CITFA « Familles et Changement — Apport des Thérapies Familiales », avec Serge Hefez et Zorha Gerraoui, 19 mars 2009.

2008

  • « Principes méthodologiques pour la réalisation d’une typologie des “ressentis opiacés” », intervention aux EGUS IV « L’éducation à la santé en matière de drogues a-t-elle un sens ? S’agit-il de prévenir l’usage, de réduire les risques ou d’apprendre à se droguer ? ». Lien

2007

  • « Exilé de soi, la domestication biomoléculaire à l’ère des mégaparcs humains », EMPAN, nº 66, « Les paradoxes de la liberté et le social ». Lien

  • « Mythe de la drogue dans la République Islamique d’Iran », Pratiques à part…, revue du Réseau Ville-Hôpital Toxicomanie Passages, nº 3. Lien

2006

  • Jean-Michel Costes, Serge Escots, interventions lors d’un séminaire doctoral en 25-3 mars 2006, au Centre de Recherches et d’Études Sociales, Faculté des sciences sociales, Université de Téhéran (Iran)  :
    -   « Compréhension des facteurs culturels en matières d’usages de produits psychoactifs (drogues illicites, alcool).
    -   « Moyens et stratégies développés en France et en Europe en matière de prévention des usages de drogues ».
    -   « Aperçu général et étude du cas français des traitements de substitution aux opiacés ».

  • « Politiques de lutte contre la toxicomanie, les traitements de substitution : analyse du cas français », avec Jean-Michel Costes, intervention au Congrès Mondial de Médecine Légale. 9-11 août 2006, Toulouse.

2005

  • « Travail de rue et personnes à la marge », sous la direction de Serge Escots, Toulouse, Ères. Lien

2004

  • Serge Escots, Georges Fahet : Usages non substitutifs de la buprénorphine haut dosage. Investigation menée en France en 2002–2003, rapport de recherche TREND, OFDT, août 2004. Lien

2003

  • « Les primo-usages de buprénorphine haut dosage, en France », audition auprès de la Commission nationale des stupéfiants et des psychotropes, Saint-Denis, 18 décembre 2003, ANSM (anciennement AFSSAPS).

2000

  • Jean-Claude Cébula, Joëlle Berrhuel, Serge Escots, Catherine Horel, Catherine Sellenet : Guide de l’accueil familial, Paris : Dunod, 2000. Lien

  • « Boire pour ne pas oublier », communication à la Journée d’étude de la FERSM « Alcool et conduites d’alcoolisation » sous la présidence du Pr Jean-Luc Vénisse, Nantes, 18 décembre 2000.

 

Activités scientifiques

 

2011-2012

  • Responsable de la revue de la littérature Femmes et Addictions, Fédération Addiction.

2010-2011

  • Participation à l’expertise collective INSERM : « Médicaments psychotropes. Consommations et pharmacodépendances ». Expert et auteur : socio-anthropologie de la pharmacodépendances et des mésusages chez les usagers de drogues.

2007-2008

  • Responsable scientifique de l’étude sur « Les usages problématiques de cocaïne. Quelles interventions pour quelles demandes ? », ORSMIP, OFDT. Responsabilité scientifique, coordination des enquêtes, travail de terrain, rédactions des rapports.

  • Responsable scientifique de l’étude sur « les usages de substances psychotropes en milieu gay festif », ADERGES, OFDT.

2001-2006

  • Coordinateur du programme TREND-SINTES du site OFDT de Toulouse. Responsabilité scientifique, coordination des enquêtes, travail de terrain, rédactions des rapports.

 

 

Enseignement et activités professionnelles

 

Depuis 2009

  • Chargé de cours à l’Université Toulouse-le Mirail, enseigne et coordonne le Diplôme d’Université de Thérapie Familiale. Lien

Depuis 2008

  • Direction de l’institut d’anthropologie clinique à Toulouse. Lien

Depuis 1992

  • Psychothérapies, accompagnement des pratiques professionnelles des secteurs sociaux, médicaux et médico-sociaux
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

De la démocratie-régime à la démocratie-société

Colloque - Jeudi 27 avril 2017 - 08:45Colloque organisé par le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS-IMM) et la mention Études politiques (EHESS). Organisateurs : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega. ProgrammeJeudi 27 (...)(...)

Lire la suite

La construction sociale du lait. Du lait de femme au lait de vache

Journée(s) d'étude - Mercredi 10 mai 2017 - 08:30 Cette journée d’étude a pour but de faire se confronter les perspectives développées par différentes sciences humaines et sociales sur le lait afin d’appréhender les relations réciproques du politique et du social qui se développent autour de cet (...)(...)

Lire la suite

Finance as a response to global environmental crises? Critical analysis of the ‘economicization’ of carbon emissions and biodiversity

Appel à communication - Lundi 22 mai 2017 - 20:00A conference hosted by theCentre for Globalisation and Governance, Universität Hamburg, GermanyDates: 29 Nov-1 Dec 2017Conveners: Eve Chiapello (EHESS Paris) and Anita Engels (Universität Hamburg)Submission deadline for paper proposals: 22 May 201 (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Linguistique Anthropologique et Sociolinguistique – Institut Marcel Mauss

LIAS–IMM / UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tél. : 01 49 54 25 24/26 10
Fax : 01 49 54 26 70
lias@ehess.fr