Programme ANR SOURVA |

Présentation du programme

Cinq enquêtes de terrain :

 

- La côte Nord-Ouest comme Sprachbund (M. de Fornel) :

L’objectif de ce chantier est une étude comparative de structures argumentales des langues au sein d'une aire culturelle. La Côte Nord Ouest de l’Amérique du Nord est une aire culturelle qui présente sur le plan linguistique deux caractéristiques centrales : une grande diversité génétique, en raison de l’existence de nombreuses langues et familles de langues, et diverses zones de convergence linguistique. Mais tout aussi importante est l’existence de différences entre ces systèmes. On tentera de montrer le rôle essentiel d’une telle variabilité pour l’étude de la Côte Nord Ouest comme Sprachbund, à partir de l’hypothèse que la convergence grammaticale peut produire aussi de proche en proche une série de polarités au sein des sous-systèmes grammaticaux et qu’elle est donc aussi facteur de diversification linguistique.



- La transformationalité lévi-straussienne à l’épreuve des arts autochtones nord-américians (E. Désveaux)

Ce chantier s'inscrit dans la prolongation des travaux de E. Désveaux (2001, 2007) sur la transformationalité, de type lévi-straussien, comme caractère dominant dans la matière ethnographique nord-américaine. En Amérique du Nord cohabitent aussi bien les formes d'art abstrait que figuratives. Mais précisément, il s'agira de sortir de cette vielle dichotomie entre abstraction et figuration (Boas 1927) en introduisant l'idée d'un rapport spécifique aux autres langages et notamment à la parole. L'analyse de l'art de la côte nord-ouest en termes de cartouches, ces dernières étant comprises comme des unités de signification, sera ici une des principales stratégies suivies. Une autre piste que nous suivrons sera celle de la répartition géographique des formes. La perspective transformationnelle issue des Mythologiques, tout comme l’inclusion, dans l’analyse, de ces autres langages formels que sont musique et danse, devrait nous permettre d’articuler les grandes transformations en matière de production artistique avec celles, propres , des différentes langues nord-américaines.



- L’architecture alpine (E. Désveaux)

L'objectif est de dresser un inventaire systématique des formes bâties à l’ensemble des hautes vallées de la zone alpine et de cartographier les variations de la forme. Intuitivement, certains critères s'imposent comme moteur de la variation : l'orientation du bâtiment par rapport à la pente, la relation entre façade et profondeur du bâtiment ; l'existence ou non de balcon, la combinaison des fonctions abritées sous un même toit ou, au contraire, leur séparation (habitation, étable, fenil, grenier) ; la résurgence du thème de la gémellité ou, à tout le moins le souci du dédoublement et de la symétrie ; les matériaux employés (bois, pierre, mixte, mais dans quelle proportion ?) ; et, enfin, dans le cas de chalets en bois, la méthode de construction elle-même. Il est clair toutefois que la recherche de terrain aura pour premier résultat de confirmer, d'infléchir ou de compléter cette liste de critères de variation formelle. On s'attachera en parallèle à mettre en corrélation formes bâties, domaines linguistiques (franco-provençal, italien, rhéto-roman et allemand) et principes prédominants, localement, en matière de dévolution du patrimoine (héritier unique, partage égalitaire et logique lignagère).

 


- Ethnopragmatique des joutes poétiques improvisées en Italie et en Sardaigne (M. de Fornel)


Les duels en ottava rima (huit rimes) constituent un aspect essentiel de la culture et de la tradition des paysans et des bergers de l’Italie centrale. L’approche holiste que nous avons proposée (Fornel et Tiezzi 2007, Tiezzi 2010)  permet de mieux comprendre les relations complexes qui existent entre les caractéristiques métriques, musicales, prosodiques et pragmatiques de ce genre poétique. Ces relations se retrouvent dans d’autres formes de poésie orale improvisée, non seulement en Toscane mais dans l’ensemble de l’Italie et de la Sardaigne, avec des différences notables que les approches diffusionnistes classiques peinent à expliquer. Si ce vaste corpus de formes improvisées a suscité de nombreuses monographies, il n’a pas à ce jour fait l’objet d’une analyse d’ensemble visant à saisir les principes et les règles qui définissent non pas tant les similitudes que l’espace des variations existant au sein de ce répertoire traditionnel. C’est une telle enquête que l’on se propose de mener, à partir de l’hypothèse qu’est à l’oeuvre, non pas tant la diffusion de certaines formes que la mise en jeu de transformations systématiques des caractères formels qui définissent en propre l’improvisation chantée.



- Monnaie et écriture en Asie mineure (J. Lassègue)


Ce chantier s’intègre directement au modèle transactionnel de la variabilité culturelle et se donne pour objectif d’étudier la question sur le cas particulier de la monnaie frappée, conçue comme faisant partie de la forme symbolique particulière qu’est l’écriture. Concevoir l’écriture comme une forme symbolique spécifique permet de montrer qu’elle permet l’enregistrement de trois types d’objet (quantités, sons, figures), enregistrement qui a fini par converger tardivement au cours de l’histoire dans la notion de notation graphique. Dans cette analyse, on fait donc l’hypothèse que l’écriture est une procédure qui n’est pas exclusivement destinée à l’enregistrement de la parole et qu’il y a donc lieu d’en élargir le champ d’action à toute procédure d’enregistrement visant la constitution d’une notation, c’est-à-dire d’un ensemble de signes formant un répertoire relativement clos et relativement stable à travers le temps, susceptible d’un apprentissage. Les trois objets en question ont fait l’objet de multiples procédures d’enregistrement dans des contextes anthropologiques très différents au cours de l’histoire mais notre attention se concentrera sur le cas de l’Asie mineure en Grèce ancienne pour montrer comment il se différencie au contact du monde perse
 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La construction sociale du lait. Du lait de femme au lait de vache

Journée(s) d'étude - Mercredi 10 mai 2017 - 08:30 Cette journée d’étude a pour but de faire se confronter les perspectives développées par différentes sciences humaines et sociales sur le lait afin d’appréhender les relations réciproques du politique et du social qui se développent autour de cet (...)(...)

Lire la suite

Finance as a response to global environmental crises? Critical analysis of the ‘economicization’ of carbon emissions and biodiversity

Appel à communication - Lundi 22 mai 2017 - 20:00A conference hosted by theCentre for Globalisation and Governance, Universität Hamburg, GermanyDates: 29 Nov-1 Dec 2017Conveners: Eve Chiapello (EHESS Paris) and Anita Engels (Universität Hamburg)Submission deadline for paper proposals: 22 May 201 (...)(...)

Lire la suite

3ème édition des Rencontres Annuelles d'Ethnographie (RAE)

Journée(s) d'étude - Jeudi 24 novembre 2016 - 09:003ème édition des Rencontres Annuelles d'Ethnographie (RAE).Organisées autour de 13 ateliers thématiques réunissant des doctorant.e.s et des chercheur.e.s de différentes disciplines en sciences sociales pour échanger sur la pratique de l'ethnogra (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Linguistique Anthropologique et Sociolinguistique – Institut Marcel Mauss

LIAS–IMM / UMR-8178

190-198 Avenue de France – 75013 Paris
Tél. : 01 49 54 25 24/26 10
Fax : 01 49 54 26 70
lias@ehess.fr

! Attention, à partir du 1er avril 2017, le siège de l'EHESS revient au 54 boulevard Raspail, 75006 Paris. Dès cette date, les envois postaux et les livraisons devront se faire à cette adresse !